Conference at the salon du livre francophone

2018
À l’occasion de la parution de l’anthologie des oeuvres de Michel Chiha et dans le cadre du Salon du livre francophone de Beyrouth 2018, L’Orient Le Jour et la Fondation Michel Chiha ont organisé une conférence - débat autour du thème “la vision de Michel Chiha et l’avenir du Liban”, le 10 novembre 2018 à 17h30.
Intervenants:

РMarwan Hamad̩
– Mona Fayad
– Elie Fayad
– Alexandre Najjar

Moderateur:

– Karim Bitar

Vous pouvez (re)voir le débat ici

Mot d’introduction d’Isabelle Doumet Skaf:

“Bienvenue au Salon du Livre pour cette table ronde qui se tient ici à l’occasion de la parution d’une anthologie des œuvres de Michel Chiha.
Malgré les choix difficiles que ce type d’exercice nous impose, cet ouvrage rassemble des textes parmi les plus significatifs de l’œuvre de Chiha.
Aux éditoriaux qui commentent l’actualité politique et économique au Liban et dans le monde, s’ajoutent des textes qui traitent de sujets philosophiques ou religieux, ainsi qu’une variation de poèmes.
Pendant près de vingt ans, ces articles-messages ont paru en première page du quotidien “Le Jour” fondé par l’auteur.
Vous y trouverez aussi des extraits des principales conférences qu’il a données au Cénacle libanais ou au Cercle de la Jeunesse Catholique.
Un petit album de photos de famille vient illustrer une époque -oh combien révolue- dont nous avons tous un peu la nostalgie.
Dans son introduction, Cheikh Michel El Khoury, disciple et compagnon de vie de Michel Chiha, nous transmet sa compréhension profonde de l’œuvre et de la pensée de Chiha.
Il nous demande de lire et de relire cette Anthologie. Pour lui, chacun de ces articles est “une leçon d’humanisme”, une plaidoirie en faveur du “vouloir vivre en commun” des différentes communautés libanaises.
“Une leçon d’histoire, de patriotisme, de mesure, d’équilibre et de bon sens.”
Le regard lucide et intransigeant que Chiha portait à l’époque sur les maux dont souffrait le Liban ne peut aujourd’hui que nous interpeller.
Ainsi dans l’éditorial du 7 juin 1947, il écrivait : “de grandes choses ont été faites au Liban depuis quelques années…. Dans tous les domaines, un travail immense a été réalisé… L’avenir le plus raisonnable s’ouvre devant nous. Toute la question est que le sens politique et le civisme croissent et se développent de manière à consolider tout cela au lieu de l’ébranler ; et que dans le désintéressement, le premier but soit la concorde entre les Libanais”. Politique Intérieure
En cette année où, dans un souci de continuité et de transmission, les arrières petits enfants de Michel Chiha intègrent la Fondation Chiha, notre principal souhait est de susciter l’envie de lire ou de relire l’œuvre d’un des grands écrivains politique et penseur de ce pays. Un amoureux éclairé du Liban comme nous nous devons de l’être tous.
Mesdames et Messieurs, vous allez suivre aujourd’hui un débat dont le thème est le suivant : “la Vision de Michel Chiha et l’Avenir du Liban”.
Je laisse la parole à Monsieur Karim Bitar.
Merci.”

Modérateur: Karim Bitar

Karim Emile Bitar est directeur p.i. de l’Institut des Sciences Politiques de l’Université Saint-Joseph de Beyrouth (USJ) et directeur de recherche à l’Institut de Relations Internationales et Stratégiques (IRIS). Il est Associate Fellow au Geneva Center for Security Policy (GCSP), et directeur de la redaction de la revue mensuelle L’ENA hors les murs. Il enseigne les relations internationales et l’histoire des idées politiques à l’USJ, à l’Ecole Normale Supérieure de Lyon, et dans plusieurs grandes écoles françaises.
Il fut pendant 5 ans chargé de mission pour la stratégie, le business development et les affaires extérieures du groupe CANAL+ (Vivendi Universal).
Il a codirigé les ouvrages collectifs Regards sur la France (avec Robert Fadel, Editions du Seuil) et Le Cèdre et le chêne, De Gaulle et le Liban (avec Clotilde de Fouchécour, Editions Geuthner).

Full Publications

  • November 10, 2018
    Intervention d'Elie Fayad
  • November 12, 2018
    Article dans l'Orient Le Jour