About Michel Chiha

Family, Childhood, Career

About Chiha Foundation

Rôle des Droits de Douane

…“ Les droits de douane ne sont pas simplement l’instrument d’imposition d’un pays ; ils sont avant tout le moyen d’adapter le commerce extérieur à l’état actuel de l’industrie et des compétences de ce pays…

…Tout bien considéré, le Liban est une nation commerçante de classe mondiale et a besoin d’une politique douanière éclairée. En fait, une telle politique est déjà en place quoique contrecarrée par des mesquineries et des intérêts égoïstes…

… Les taxes douanières libanaises reflètent l’état des voies respiratoires de la Nation. Un système respiratoire en difficulté est le symptôme d’une politique fiscale inadéquate qui se traduit par un port maritime et un aéroport en difficulté… ”

“May heaven bless you with its divine mercy and bless the earth with your precious fruit! May God multiply your number by the thousands! May your word always be heard! May God crush your enemies like clay and turn all others into friends!”

Notre service douanier prospère, M.C., Le Jour, 19 juin 1954

…“ Les recettes douanières du premier trimestre de 1954 étaient supérieures à celles de 1953 qui étaient elles-mêmes supérieures à 1952, tant pour le même trimestre que pour l’année entière. Entre-temps, les impôts, au lieu d’être augmentés, ont été réduits. Cela signifie que le commerce extérieur de ce pays a prospéré malgré une baisse des prix mondiaux et malgré une baisse de certains droits de douane… “

…“ Dans la mesure où de nouvelles taxes et de nouveaux pouvoirs ont été assumés par les Autorités, l’État a le devoir d’entreprendre des travaux publics et d’assurer la liquidité fiscale… “

…“ Nous savons tous que des travaux publics herculéens ont été annoncés pour le printemps et l’été et pourtant le printemps est déjà là, alors peut-être faut-il attendre l’été comme on l’a fait pour les calendes grecques… “

… “ La paralysie de l’État est en faute, pas le commerce extérieur. Les chiffres de notre commerce extérieur reflètent une remarquable robustesse malgré les vicissitudes des deux dernières années. Le commerce et l’industrie manquent de soutiens directs et indirects en raison de l’apathie de l’État et de l’absence de liquidités fiscales… “

Nos recettes fiscales sont saines, M.C., Le Jour, 6 avril 1954

… » la jeunesse de ce pays ne doit pas se tromper ! Ils doivent savoir que notre pays a besoin d’une grande patience car c’est là que réside sa voie la plus sûre… « 

Sunday Sentiments, M.C., Le Jour, 18 mai 1947

…  » Nos polices ressemblent à une dette mineure qui doit être remboursée par versements hebdomadaires. Ni gratifiant ni rassurant, c’est une forme de crédit extorsionnaire. Chaque paiement manqué ronge un peu plus le patrimoine du pays. Ce n’est pas une façon de construire un avenir… »

… » le Gouvernement et la Chambre nous ont conduits à cet état de fait par un certain nombre de concessions réciproques non contrôlées et illimitées. Nous avons besoin d’un nouveau départ et d’une nouvelle approche politique. Sans réimposer la maîtrise de soi, nous passerons de l’extorsion au désordre à l’abdication… « 

Politique libanaise (suite), M.C., Le Jour, 8 mars 1951